Loading...

F.A.Q

Questions fréquemment

Pour effectuer une étude d’impact, il faut d’abord fixer le cycle de vie étudié. La Coopérative Mu a comparé deux cycles pour un usage professionnel des contenants, le cycle des contenants jetables et le cycle des contenants réutilisables. L’impact de l’utilisation des PyxoBox par des particuliers qui assurent eux-mêmes le nettoyage n’a pas été considéré. Nous voulions être sûrs que malgré un transport des PyxoBox sales jusqu’à un centre de nettoyage puis une livraison des contenants propres aux restaurateurs, notre impact environnemental serait toujours meilleur que le jetable. Pour les emballages jetables ont été considérés le mix des emballages jetables utilisés : plastique, carton, recyclable, compostable, et le mix de leur valorisation en fin de vie : incinération, enfouissement, recyclage, compostage. Le circuit logistique de ces emballages jetables a également été pris en compte avec l’origine des matériaux de ces emballages, leur lieu de fabrication, leur lieu de consommation et leur lieu de valorisation. Pour les emballages réutilisables, nos PyxoBox, la Coopérative Mu a considéré l’origine des matériaux, le lieu et les outils de fabrication, la livraison jusqu’au lieu d’utilisation puis 100 cycles d’utilisation. Un cycle d’utilisation comprend la livraison de PyxoBox aux restaurateurs, la collecte des contenants sales et le nettoyage par des machines professionnelles. Sur ces 100 cycles nous voulions être sûrs que même si des contenants sont perdus ou volés, leur remplacement n’allait pas impacter trop négativement l’impact environnemental. Ainsi, sur les 100 cycles, nous avons modélisé 20% de pertes et 5% de contenants trop abimés par les utilisateurs. C’est sur ces bases que les chiffres mentionnés dans notre campagne de crowdfunding ont été calculés.

Sur la base de notre analyse de cycle de vie, nous voulions nous assurer que le design de notre PyxoBox allait au possible minimiser l’impact environnemental du réemploi en France. Ainsi, outre le cahier des charges très stricte rédigé par les restaurateurs pour obtenir la lunchbox réutilisable idéale, il fallait nous assurer le juste équilibre entre durabilité du contenant et la quantité de matière utilisée pour le fabriquer. En effet, plus le contenant est durable et supporte un nombre élevé de cycles avec le lot de chutes, coups de couteaux, nettoyage et transport, plus son impact est faible. Une solution simple serait alors de faire par exemple un contenant très épais, mais dans ce cas la matière à extraire et à modeler va impacter négativement l’empreinte environnementale du produit. De plus le choix des matériaux peut très fortement influencer certains critères environnementaux étudiés. Sur tous les matériaux envisagés, nous en avons sélectionné deux qui avaient le parfait équilibre entre impact, praticité pour les restaurateurs, praticité pour les utilisateurs et impact sanitaire. Ainsi, le travail d’éco-conception prend en compte de nombreux aspects de designs et de production des contenants qui vont permettre la création d’un produit présentant un impact environnemental optimisé sous contrainte de son cahier des charges. Ce qu’en dit notre agence d’éco-conception, la Coopérative Mu : « Les impacts environnementaux du système d’emballages ont été évalués en respectant les principes énoncés par la norme ISO 14040, en considérant les étapes du cycle de vie, des matières premières jusqu’à l’élimination en fin de vie, en passant par la fabrication, la distribution et l’utilisation. Au regard des différents impacts identifiés par cette évaluation, des mesures ont été prises sur le design de la PyxoBox et le service à une échelle plus globale en vue d’une réduction d’impacts et d’une augmentation des services rendus par le produit. »

Toutes nos décisions ont été prises en fonction de deux critères. Le premier est le cahier des charges conçu avec les restaurateurs. Nous voulions nous assurer ainsi qu’une fois le contenant produit, ils l’adopteraient facilement et passeraient donc plus rapidement au réemploi pour sortir du jetable. Le deuxième critère est l’analyse d’impact environnemental afin de produire un contenant qui allait au mieux réduire les émissions de CO2, de particules, éviter la pollution des eaux douces… Le verre, pour nos usages, n’était pas idéal. Il est compliqué à manipuler par les restaurateurs par son poids et sa difficulté de stockage. De plus, le circuit de Pyxo implique parfois de la logistique de transport des contenants sales et propres. Le verre dans ce cas pose des problèmes sociaux sur le transport des charges lourdes et présente des risques de casse. D’un point de vue environnemental, pour nos usages (précisés dans notre ACV ci-dessus) le verre était moins intéressant. Les deux causes principales sont l’énergie dépensée dans sa fabrication et son recyclage, et l’énergie dépensée pour son transport à cause de son poids. La différence avec le Greenfib et le Tritan était suffisamment grande pour que nous devions éliminer le verre de nos choix. Nous tenons à préciser que le verre est très pertinent dans de très nombreux usages. Cependant, il ne faut pas élire un matériau idéal mais plutôt trouver les matériaux parfaitement adaptés à chaque usage.

Pyxo propose une solution clef en main pour les restaurateurs. Qu’il s’agisse de contenants réutilisables parfaitement adaptés à leurs usages, de notre technologie de gestion des contenants et de digitalisation des consignes ou bien d’une gestion du nettoyage à leur place s’ils le souhaitent, ils trouveront toutes les réponses à leurs questions et à leurs problèmes. Pour 60€ de frais d’inscription, nous l’équiperons de notre technologie et nous lui livrerons son premier stock de contenants. Il paiera ensuite la location des PyxoBox à l’usage. Et c’est moins cher que les contenants jetables ! Pour qu’il nous rejoigne, vous pouvez l’inviter à remplir le formulaire de contact sur notre site, et nous le guiderons dans sa transition vers le réemploi. En fonction de vos contributions, son stock de PyxoBox pourra même être gratuit, car financé par vos achats ! Une façon idéale de l’encourager à passer le cap 😉

La forme de notre box peut paraître anodine, mais pourtant chaque détail compte afin de réduire notre impact sur l’ensemble du cycle de vie ! La forme carrée permet d’avoir un agencement plus compact et d’utiliser au mieux tout l’espace disponible pendant le transport, par rapport à une forme ronde. Ses dimensions ont été choisies pour optimiser au mieux le chargement dans les tunnels de lavage et dans les caisses de transport. Les rebords ont un angle de 20 degrés, ce qui permet de maximiser l’empilement des PyxoBox entre elles : encore une fois, cela permet d’optimiser le nombre de PyxoBox par transport ! Ils sont également légèrement bombés, cela évite les effets d’aspiration lors de l’emboitement des PyxoBox. Ses coins arrondis permettent d’éviter des angles saillants, plus propices aux chocs et aux dégradations, ce qui réduirait la durée de vie esthétique ou fonctionnelle de notre PyxoBox. Des textures ont été ajoutées pour limiter la perception de l’usure sur les endroits à risque. Son épaisseur est minimisée afin de limiter la quantité de matière utilisée et injectée pour sa fabrication. Les pieds de la Pyxobox permettent de la surélever et éviter d’abimer son dessous (durée de vie esthétique). Ils permettent également de garder un petit espace entre chaque box lors de l’empilement pour éviter les effets d’aspiration. Ils ont été dessinés de sorte d’avoir le minimum de matière et faciliter l’écoulement de l’eau lors du séchage. D’un point de vue de l’usage, nous avons ajouté une gorge qui permet d’accueillir un joint, afin d’avoir une PyxoBox avec un bon hermétisme, des ailettes pour permettre une meilleure préhension du couvercle sans compromettre l’optimisation pendant le transport. Une contenance de 750 mL pour contenir la majorité des plats proposés en vente à emporter

La maximisation du nombre de réutilisation des PyxoBox est un enjeu clé d’écoconception. En effet, la réutilisation d’un contenant est intéressante, par rapport à son équivalent jetable, uniquement dans le cas où le service proposé incluant la logistique inverse (retour des contenants, lavage, remise sur le circuit) est contenu en termes d’impact environnemental. Le nombre de réutilisation doit également être suffisamment important pour compenser l’impact supplémentaire associé à la production et à la fabrication de l’emballage réutilisable par rapport à l’équivalent jetable (durée de vie plus longue, résistance améliorée, fonctions supplémentaires, etc.). Le bénéfice de la solution réutilisable Pyxo est garanti à partir de 4 réutilisations sur la plupart des critères environnementaux, et à partir de 17 réutilisations pour l’écotoxicité.

Conçu avec 🍀 et 💚 à Paris

Copyright ©PYXO-2020-2021 - Tous droits réservés

Conçu avec 🍀 et 💚 à Paris